SOPHIE, LA CHANCE pour NANTES

SOPHIE, LA CHANCE pour NANTES
Osez la Révolution Citoyenne!

lundi 23 janvier 2012

les voeux de l'opposition municipale pour 2012

 L'équipe d'"Ensemble pour Nantes" dont je fais partie dans l'opposition municipale, a reçu vendredi dernier de nombreux habitants de tous les quartiers nantais quartiers pour passer un moment convivial ensemble en ce début d'année. Cette rencontre a été l'occasion pour chacun de faire quelques remarques sur les dossiers que nous suivons et qui impactent directement la vie quotidienne des habitants.
Sophie Jozan, Laurence Garnier, Hervé Grélard, Julien Bainvel, Elisabeth Dibon-Poquet et marie-laure le Pomellec, ainsi que moi-même avons eu grand plaisir à recevoir  à cette occasion Pierre Lellouche, secrétaire d'Etat au Commerce Extérieur et élu d'opposition municipale à PARIS. Il nous a rappelé les grandes échéances à venir, élections présidentielles, mais aussi législatives.
J'ai donc eu l'occasion de rappeler rapidement le feuilleton du Chronobus, en plusieurs épisodes:
« La  belle histoire  du chronobus, feuilleton en plusieurs épisodes »

Projet phare dans les transports de l’agglomération nantaise, le chronobus est une ligne de bus existant déjà, mais aménagée.
Ces lignes prennent le nom de lignes C (ainsi la ligne de bus 22 devient la ligne C6…)
Le Chronobus, c’est un bus qui arrive à l’heure pour le Maire
La ponctualité a un prix : 64 millions d’euros.

Le 1er acte a eu lieu en 2011 : aux vœux de l’an dernier, nous avions mis en garde la municipalité sur la mise en œuvre du projet Chronobus sans concertation.

2012 : second acte : les aménagements du Chronobus présentés se révèlent plus farfelus encore que prévu.

Résultats, des itinéraires improbables proposés par des techniciens et des élus qui ne connaissent ni la vie des quartiers, ni les transports en commun et qui s’appuient sur des comptages réalisés en période de vacances scolaires ou pendant l’été.

Exemples : C’est le passage en double sens dans les rues les plus étroites du centre ville (exemple de la rue des Dervallières)
Des virages à 90° pour les bus en accordéon

La création de voies de bus centrales et ALTERNEES sur les boulevards d’accès au centre ville Paul Chabas et jean Ingres
Le déclassement d’espaces boisés du Parc de Procé pour déplacer des arrêts

Et pour cela, il n’y a eu aucune information dans les assemblées d’élus, aucune consultation des conseils de quartiers qui ont travaillés sur les déplacements doux en parallèle des projets Chronobus, ni concertation des habitants.
Ces derniers se sont donc constitués en collectif, à l’instar de celui de l’avenue Camus que Sophie Jozan a rencontré, ou encore à Sainte-Luce où les habitants se battent en manifestant dans les rues.

Le constat est qu’il n’y a aucune vision d’ensemble pour améliorer les transports :
« pas de solution pour la voiture à Nantes »,
aucun amélioration pour les vélos
Les piétons quant à eux sont oubliés : ils devront, au mieux partager le trottoir dans certains quartiers avec les vélos

Passons au 3° épisode de ce feuilleton :
Il est possible d’améliorer les transports à Nantes , sans les opposer les uns aux autres ;
Il est possible d’avoir une véritable concertation en amont des projets .

En attendant, les auteurs des différents projets ont interpellés les habitants en leur conseillant de participer à l’enquête publique :

CHICHE ! participons en faisant des propositions pour les lignes à enquêtes publiques,
Mais aussi pour les autres , pour lesquelles il n’est prévu aucune enquête.Il reste une possibilité de s’exprimer et d’obliger à revoir ces projets dispendieux et inutiles : l’enquête publique à laquelle nous devons participer massivement.

Bonne année !

1 commentaire: