SOPHIE, LA CHANCE pour NANTES

SOPHIE, LA CHANCE pour NANTES
Osez la Révolution Citoyenne!

jeudi 13 mars 2014

NANTES : NOS 264 ACTIONS CONCRETES

L'équipe de LA CHANCE POUR NANTES conduite par Sophie van Goethem s'engage sur 264 actions concrètes : un projet pour les Nantais et les Nantaises qui veulent saisir leur CHANCE les 23 et 30 mars 2014 ...

NANTES, une collectivité qui protège la Famille : actions à partir n°1 
NANTES, une collectivité qui développe l’économie et l’emploi : à partir de 33
NANTES, une collectivité qui protège la population : à partir de 107
NANTES, une collectivité qui se déplace, qui ouvre la Ville : à partir de 121
NANTES, une collectivité qui maîtrise son urbanisme et développe le logement : à partir de 151
NANTES, une collectivité qui accueille les étudiants : à partir de 168
NANTES, une collectivité qui développe la culture pour tous : à partir de 181
NANTES, une collectivité qui développe le sport pour tous : à partir de 208
NANTES, une collectivité qui protège notre cadre de vie et l'environnement : à partir de 233
NANTES, une collectivité qui pense la Ville de demain : à partir de 260
NANTES, une collectivité d'Hommes et de Femmes qui s'engagent pour les Nantais ...
Les 264 actions concrètes en détail à consulter avant le 23 mars en cliquant sur Plus d'infos....



NANTES, une collectivité qui protège la Famille 

La famille est la cellule de base de la société. Nous devons la protéger surtout en période de difficultés économiques et sociétales.
La collectivité est responsable de la protection de la famille, avec comme fil conducteur : les parents sont et doivent rester les premiers éducateurs de leurs enfants !

Nous rejetons clairement la volonté de contrôle et de municipalisation de l’éducation de la majorité actuelle et nous proposons :
1- La création d’un poste d’Adjoint à la Famille chargé de la politique familiale sur la ville et ainsi permettre à Nantes de mettre en place une véritable politique familiale.
2- Le développement des aides aux associations familiales.
3- La liberté de choix des familles pour le mode de garde des enfants.
4- La  mutualisation des places de crèches ou mode de garde sur la Métropole.
5- La finalisation d’un « guichet unique » pour les parents centralisant les propositions des structures publiques et privées de garde d’enfant.
6- La transparence de l‘octroi des places en crèches en fixant des critères objectifs connus de tous.
7- L’aide à la création d’une crèche associative par année de mandat (plusieurs centaines de places sur la mandature).
8- L’incitation  aux horaires décalés, y compris  de nuit, pour faciliter tous les modes de travail.
9- Les aides à la création d’associations d’assistantes maternelles.
10- Le soutien à la création de crèches d’entreprises.
11- L’engagement de la Ville sur un « droit » de garde pour chaque famille, afin de mettre en œuvre tous les moyens pour faciliter la vie des familles.
12- L’affirmation de la liberté de choix de l’école pour les enfants. 
13- Le soutien renforcé des écoles faisant le choix d’accueillir les enfants handicapés.
14- Etendre le système « carte blanche » soumis à niveau de ressources  à toutes les familles avec enfants (avec carte famille nombreuse SNCF).

La réforme des rythmes scolaires, devait normalement se faire sans bouleversement de la vie des familles et du tissu associatif local.
La Ville sera demain facilitatrice et s’engagera à
15- La concertation et la transparence : un dialogue ouvert doit s’instaurer dans les écoles, sous la direction du directeur, réunissant les parents, professeurs, personnel de la Ville, associations.
16- La mise en place d’un périscolaire payant à partir de 17 heures, au lieu de 16h30, afin d’éviter les difficultés du périscolaire payant commençant avant l’arrivée des parents. 
17- Un « socle de référence des activités en périscolaire» proposé par les parents d’élèves, afin d’assurer une certaine égalité de contenu pour tous les enfants de toutes les écoles de la ville. 
18- L’implication dans l’organisation du périscolaire, non seulement des services de la Ville, mais aussi des associations du domaine sportif, culturel, etc. qui sont une force et une caractéristique nantaise et qui sont déjà habituées à l’accueil périscolaire. 
19- L’utilisation des structures municipales de proximité afin de faciliter toutes les activités périscolaires.
20- La cantine du mercredi midi organisée par la Ville.
21- Un plan pluriannuel d’entretien et d’amélioration des écoles, dans tous les quartiers, afin de prévoir des locaux adaptés : préaux, salles de motricité, etc.

Retisser et dynamiser les liens Intergénérationnels
22- Soutenir les associations créant le lien entre familles et retraités : aide aux devoirs, à la garde d’enfants, expertise auprès des Maisons de l’Emploi et la Mission Locale.
23- Faciliter les rencontres enfants - retraités dans le cadre du périscolaire.
24- Création de lieux de convivialité permanents dans la Ville permettant aux personnes seules de se retrouver pour jouer aux cartes, tricoter, monter un projet, communiquer, mieux vivre ensemble, etc.
25- Favoriser et privilégier les regroupements de crèches et maisons de retraites

Soutenir les familles
26-  Une politique volontariste d’accompagnement des familles pour l’accueil de tous leurs enfants avec un handicap, quel qu’il soit, dans les écoles de la Ville.
27- Développer les actions d’information, de prévention et d’éducation à la Santé.
28- Le tissu associatif nantais doit être soutenu : la démarche de conventions dans un but social sera appliquée aussi dans ce domaine. 
29- Soutenir les initiatives associatives familiales telles que  « le Café des Pères », le CLER, Couple et Famille, etc.
30- Renforcer le soutien des associations venant en aides aux victimes de violences familiales. 
31- Soutien à la création de lieux d’accueil de nuit, relogements, aides médicales, psychologiques et juridiques.
32- Maintien et dynamisation des aides du CCAS.

NANTES, une collectivité qui développe l’économie et l’emploi

Notre territoire est moins impacté que d’autres par les difficultés économiques de la France grâce au dynamisme de nos entreprises.
Il faut donc les soutenir dans cet effort et non uniquement les utiliser comme faire-valoir de la Ville. 

Notre mission doit être d’aider au développement de nos entreprises :
33- La Ville et la Métropole doivent faciliter les actions de création, d’implantation et de développement des entreprises et non se substituer à elles ! 
34- Soutenir les actions d’attractivité des Chambres Consulaires. 
35- Faciliter la création d’entreprises sur le territoire de la Métropole. 
36- Développer l’Economie Sociale et Solidaire, créatrice d’emplois sur le territoire.
37- Soutenir la Maison de la Création et de la Transmission d’Entreprises (MCTE) pour mettre en place une grande dynamique de la transmission sur le territoire et attirer de nouveaux entrepreneurs.
38- Faciliter les actions des associations d’entrepreneurs ou faisant la promotion de l’entreprise, de l’insertion en entreprise (exemples : CréaDév, EDC, CJD, CRA Nantes, etc.).
39- Faciliter les accès des zones d’activités en concertation avec les associations d’entrepreneurs, afin de faciliter les échanges entre entreprises ( plan de circulation, accès transport en commun, schéma de livraison etc ... )
40- Accompagner les réseaux de soutien et de développement des entreprises comme « Initiatives Nantes », « Réseau Entreprendre », etc.
41- Créer un « bureau des besoins » en concertation avec la CCI, la CMA, les organisations professionnelles, permettant de proposer des réponses concrètes aux PME, TPE, Commerçants, Artisans, Professions Libérales, etc.
42- Mettre en place en coordination avec la CCI des hébergements temporaires pour les jeunes entreprises pour alléger les charges foncières.
43- Relancer les échanges avec nos villes jumelées historiques : Cardiff, Jacksonville, Sarrebruck, Seattle, Tbilissi.

Engagement majeur de notre équipe : Ouvrir la Ville à l’économie de ses voisins.
44- Privilégier l’axe économique avec Rennes.
45- Profiter du développement de l’aéroport du grand ouest pour attirer de nouvelles entreprises sur le territoire métropolitain.
46- Exiger la création de liaisons dynamiques et fiables entre NDLL, Nantes et le Sud du territoire.
47- Défendre la mise en place de la LGV vers Paris.

Attirer les entreprises françaises et étrangères sur le marché nantais :
48-  Soutenir le projet d’un grand collège - lycée international sur Nantes : actuellement les cadres étrangers n'ont pas de solution pour la scolarité de leurs enfants comme les grandes villes européennes.
49- Soutenir les associations d’accueils de nouveaux arrivants, des expatriés, des travailleurs temporaires étrangers, etc.

Renforcer les soutiens à l’enseignement supérieur
50- Créer de véritables liens économiques avec les établissements d’enseignements supérieurs, en particulier l’Université, établissement public.
51- Soutenir l’excellence de la Recherche à l’Université.
52- Soutenir les liens entre  Recherche et Développement (R&D) des entreprises en lien avec l’enseignement supérieur.
53- Inciter au développement des CIFRE (Conventions industrielles de formation par la recherche).

Ouvrir le centre ville pour favoriser son développement
La Ville responsable doit avoir une véritable concertation avec tous, les représentants des commerçants, hôteliers, agences immobilières, etc., ceux qui forment le tissu économique de la ville et sont donc les référents, les experts dans ce domaine.
54- Mise en place d’une cellule de dialogue, de concertation réunissant les acteurs de la Ville dont les associations de commerçants, de professionnels, hôteliers, professions libérales, taxis, ambulanciers, artisans...
55- Les décisions de la municipalité se baseront  sur les propositions de cette cellule.
56- Passer un « contrat de Ville » avec les commerces concernés, sur des objectifs d’actions annuelles précises.
57- Aider et accompagner les projets des professionnels du centre ville pour attirer plus de clients.
58- Faciliter l’accès à la Ville des clients des commerçants et professionnels : accessibilité par tous les moyens de transport et stationnement facilité.
59- Faciliter d’accès à la Ville pour les commerçants : carte résidents en centre ville.
60- Faciliter d’accès à la Ville pour les salariés : prix attractifs des stationnements.
61- Sortir des postures idéologiques et permettre à chaque maire de la métropole d’utiliser en fonction des besoins de sa ville la faculté de décider l’ouverture des commerces le dimanche 5 fois par an.

Favoriser les commerces de proximité dans tous les quartiers
62- Créer les conditions nécessaires pour attirer les commerces dans certains quartiers : locaux, sécurité, circulation, parking.
63- Soutenir la création de 2 zones franches supplémentaires dans Nantes.

La collectivité doit être facilitatrice de création d'emplois 
64- Soutien les actions des Maisons de l’Emploi de la métropole.
65- Y favoriser l’implantation d’antennes de la CCI, MCTE et CMA.
66- Favoriser des collaborations et rapprochement entre le monde économique et les demandeurs d’emploi.
67- Faciliter les actions des associations de promotion de l’entreprise et de retour vers l’emploi.
68- Transparence dans le fonctionnement et les critères d’attribution des aides de la Mission locale pour atteindre les objectifs d’aides à l’insertion.
69- Engagements sur les dispositifs d’insertion liés aux emplois d’avenir.

La collectivité doit être socialement responsable
70- Favoriser les entreprises responsables par le biais des clauses environnementales  et d’insertion dans les appels d’offres.
71- Politique volontariste et responsable de l’accueil en stage des étudiants : chance pour les services de la Ville et de la Métropole, et dans tous les organismes périphériques dépendant de la collectivité.
72- Développement de la formation des jeunes par le biais de l’alternance au sein des services de la Ville et de la Métropole.
73- Aider au moins 300 jeunes en situation d’échec ou en difficultés et les former aux métiers de la Ville et de la Métropole. 

Le développement économique par le Tourisme 
74- Rendre sa visibilité (juridique et matérielle) à l’Office du Tourisme Nantais.
75- Associer les  professionnels du tourisme aux décisions stratégiques dans le comité de direction de l’Office du Tourisme.
76- Permettre l’accès au Wifi dans tous les lieux publics de la Ville et dans les transports en commun.
77- Faire du Château des Ducs de Bretagne un grand  monument historique indissociable de l’image de Nantes : mieux promouvoir son rayonnement.
78- Valoriser tous les monuments et lieux remarquables de la Ville.
79- Redynamiser les jumelages historiques de la Ville avec Seattle, Jacksonville, Cardiff, Tbilissi et Sarrebruck sur le plan économique, touristique, culturel… en s’appuyant sur les associations existantes.
80- Organiser des semaines évènements avec les commerces par thèmes selon les villes jumelés ou partenaires.
81- Prévoir des évènements de découvertes des richesses du territoire : produits maraichers, de la Loire, du vignoble…
82- Organiser l’accueil des touristes et visiteurs de Nantes de façon à avoir comme objectif 1 million de touristes d’ici 2020 : Nantes capitale historique de la Bretagne, Porte sur l’Atlantique.
83- Organiser un très grand évènement touristique d’envergure internationale : sportif, culturel, économique ou scientifique.

NANTES, une collectivité responsable

Il nous faut maîtriser le budget de la Ville pour protéger les Nantais. La situation de la ville de Nantes est préoccupante alors que la majorité sortante s’enorgueillit à tord de son désendettement. 
En réalité la capacité d’autofinancement est très insuffisante et nous nous endettons pour nous désendetter !
Les Impôts servent à Nantes de variable d’ajustement : ce n’est plus acceptable !

Nos 2 engagements majeurs :
A. Baisser la pression fiscale
84- Baisser les impôts locaux de 5% (-10 millions €) sur l’année 2014. L’objectif étant de revenir au budget de 2012, de redonner confiance aux Nantais afin de générer un appel d’air bénéfique pour l’économie locale.
85- Ne plus augmenter les impôts sur la mandature même pour compenser les désengagements de l’Etat.
B. Maîtriser toutes les dépenses publiques 
Les économistes de tous bords nous rappellent que les dépenses publiques doivent être maitrisées ! 
Les collectivités locales et donc aussi la ville de Nantes et la métropole Nantaise doivent faire cet effort. 
Il nous faut maintenir notre capacité d’investissements et donc baisser les dépenses de fonctionnement : 
86- Avoir le courage de faire le choix des solutions de services publics les moins dépensières tout en maintenant le même service.
87- Avoir le courage de faire un véritable travail d’audit des dépenses publiques afin de les recentrer sur les compétences de la Ville pour éviter de faire doublon.
88- Réaliser des économies en faisant une véritable mutualisation transparente des effectifs de la Ville et de la Métropole.
89- Avoir le courage de ne pas renouveler tous les départs en retraite des agents de la Ville et de la Métropole (hors police municipale, écoles, actions sociales)
90- Maintenir un niveau d’investissement pluriannuel raisonnable.
91- Mettre en place un véritable contrôle de gestion. 

Une nouvelle manière de gérer la Ville amène une nouvelle gouvernance
92- La Ville doit être exemplaire dans son action.

Transparence de la gestion publique 
93- Mise en place d’outils d’évaluation des politiques publiques.
94- Communication aux habitants des éléments d’évolution par le site internet de la Ville.
95- Déclaration des mandats et responsabilités de chaque élu pour éviter les conflits d’intérêts.

Ouvrir la démocratie locale à la société civile, aux habitants 
96- Créer un Conseil Municipal des Enfants.
97- Tenir les conseils municipaux à des horaires facilitant la conciliation vie professionnelle/mandat des élus.
98- Réunir le conseil municipal mensuellement.
99- Revoir les règlements intérieurs des conseils liant participation aux conseils et versement des indemnités
100- Réserver une journée par mois de rencontre Maire - administrés.
101- Recevoir l’opposition avant chaque conseil municipal pour discuter des projets.

Organisation des services basés sur la proximité
102- Chaque habitant des 11 quartiers doit pouvoir obtenir des réponses à ses questions, des informations concernant les évolutions de son quartier.
103- Nomination d’un adjoint dédié par quartier nantais chargé d’assurer la proximité et la coordination des services du quartier.
104- Développement des services des mairies de quartiers pour plus de proximité.
105- Nomination d’un conseiller responsable de la coordination et de la planification des travaux de voirie nécessaires dans la ville afin d’éviter les travaux à répétition dans les mêmes rues.

Conseils de quartiers : changer la finalité en gardant la structure 
106- Créer un véritable espace de dialogue et d’information au niveau le plus proche des habitants  en utilisant les structures déjà existantes des conseils de quartiers, ouvertes à tous, sur les thèmes d’urbanisme du quartier, sur les travaux dans un micro quartier, etc.

NANTES, une collectivité qui protège la population

La Ville doit assurer la sécurité des personnes et des biens
107-  La Ville assure la protection de tous, la nuit comme le jour !
108- Assurer un véritable service de sécurité par la Police Municipale : en recentrant son activité sur son cœur de compétence et en augmentant si nécessaire le nombre de policiers municipaux.
109- Déployer un réseau de vidéo protection partout et sans dogmatisme.
110- Assurer une présence de la police municipale dans tous les quartiers afin de sécuriser les habitants.
111- Développer et entretenir l’éclairage public dans les zones à risques.
112- Apporter une attention particulière à l’éclairage de tous les passages piétons de la Ville.
113- Assumer la responsabilité de bailleur social, au travers de Nantes Habitat, concernant la sécurité et la tranquillité des locataires.
114- Protéger les entreprises et leurs salariés qui travaillent sur notre territoire.
115- Travailler avec les sociétés nantaises sur un plan de protection de leurs activités : vols, dégradations, etc.
116- Mettre en place une véritable politique de prévention de la délinquance, avec des objectifs et un bilan annuel de son efficacité.
117- Impliquer toutes les associations concernées dans notre politique de prévention de la délinquance.
118- Apporter une présence et un soutien actif aux victimes.

La Ville doit être responsable et assurer la transparence de son action
119- Mettre en place un Observatoire de la Sécurité chargé de publier les chiffres de la Ville en toute transparence.
120- Effectuer un bilan annuel de l’action de la municipalité  afin de mesurer l’efficacité des actions développées.


NANTES, une collectivité qui se déplace, qui ouvre la Ville

La ville de Nantes est considérée comme l’une des villes les plus embouteillée de France.
Cette situation résulte de la décision politique de congestion volontaire de la Ville menée depuis des décennies pour y exclure l’Automobile.

Il faut ouvrir la Ville en facilitant la vie des Nantais :
121- Etudier un nouveau plan de circulation avec un objectif de bon sens : fluidité, suppression des points noirs organisés par la précédente majorité.
122- Réorganiser l’accès des parkings existants pour faciliter leur utilisation.
123- Revoir le Plan Local d’Urbanisme (PLU) qui limite le nombre de parkings dans les projets de constructions de bureaux.
124- Réorganiser une seule « zone résidents » pour faciliter la recherche de stationnement 
125- Ouvrir les tarifs résidents aux commerçants du centre ville
126- Proposer des tarifs attractifs en parkings couverts pour les résidents.
127- Supprimer la règle de l’alternance dans les zones péricentres présentant assez d’espaces pour accueillir tous les véhicules.
128- Revoir avec les motards les points dangereux de la Ville. 
129- Atteindre l’objectif de 80 toilettes publiques sur la Ville en prévoyant l’accès aux PMR.
130- Mettre à disposition des Nantais et des visiteurs un service de géolocalisation des toilettes publiques
131- Anticiper l’accessibilité des PMR aux lieux publics dépendant de la Ville.
132- Améliorer l’accueil des personnes handicapées dans les lieux et services publics

Assurer un haut service de transport collectif adapté aux besoins des Nantais
133- Mettre en place une grille de tarifs attractifs et adaptés aux familles, étudiants, chômeurs, personnes âgées.
134- Organiser un « comité des usagers » auprès de la Semitan afin d’assurer la transparence et le dialogue lors des décisions de suppression de lignes de bus.
135- Privilégier un réseau de transport en commun évitant le centre ville. 
136- Accélérer les aménagements des transports circulaires inter quartiers (ligne 70 prioritaire).
137- Finir la connexion du tramway ligne 1 - Ligne 2 prévue dans le dernier mandat et « oubliée » par la majorité en place.
138- Prolonger les lignes de transports en site propre : vers Sautron, Orvault, CHU Laennec.

Liberté d’utiliser les transports alternatifs pour chaque nantais, le bicloo ne devant pas être réservé à certains quartiers proches du centre ville
139- Développer le bicloo sur le territoire de la Ville en partant des stations périphériques et non du centre.
140- Sécuriser de véritables pistes cyclables dans Nantes et sur les bords de Loire.
141- Sécuriser les déplacements piétons sur les trottoirs et dans les rues piétonnes.
142- Protéger les piétons pour les accès transports collectifs : passages protégés par feux.
143- Rentabiliser le Navibus sur l’Erdre avec des horaires adaptés au campus, au lieu de passeur à la demande.
144- Prévoir un parking souterrain sous la Gare de Nantes afin d’assurer une desserte raisonnable des voyageurs.
145- Revoir les places urbaines bétonnées pour les aménager en gardant leurs fonctions (Zola, Viarme, Quais, etc.).
146- Transformer la place de la Petite Hollande en lieu de promenade verte, en préservant la place du marché.
147- Prévoir un parking souterrain sous la place de la Petite Hollande afin de générer un accès aux rues piétonnes commerçantes 

Assurer un véritable contournement de la Ville par le périphérique pour limiter les embouteillages en centre ville, qui est devenue un passage obligé pour les véhicules en transit
148- Engagement à exiger des travaux sur le périphérique pour un contournement digne de la 6° ville de France : l’Etat doit être mis devant ses responsabilités.
149- Prévoir une ligne de bus, voire à long terme de busway, sur le périphérique.
150- Prévoir l’extension des parkings relais à l’extérieur de la Métropole en parkings silos végétalisés.


NANTES, une collectivité qui maîtrise son urbanisme et développe le logement

Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) est le document qui traduit les choix politiques de la collectivité. Il a été modifié et révisé sur Nantes 12 fois depuis 2007
Nos propositions :
151- S’engager à sécuriser le PLU qui ne peut être modifié plusieurs fois par an.
152- Mettre en place un plan de sauvegarde des caractéristiques de chaque quartier.
153- Prévoir des dispositions de cadre de vie dans le PLU : matériaux utilisés, style de chaque quartier, couleurs, toitures, etc.
154- Consulter les conseils de quartier sur les projets d’urbanisme.
155- Lutter contre la verticalisation de l’habitat sur la ville.
156- Etudier les opportunités de « domicile - service » pour accueillir les personnes âgées valides.
157- Continuer le déploiement de logements bleus et adaptés sur la Ville.

Nous voulons prioriser l’accueil des jeunes actifs sur le territoire de la Ville. Il faut donc proposer des logements abordables
158- S’engager dans une politique volontariste de parcours résidentiels pour pouvoir offrir des logements abordables. 
159- Développer le prêt à taux zéro métropolitain complément de l’Etat pour les primo accédants à la propriété.
160- Privilégier la démarche de partenariat avec les promoteurs afin de développer les opérations d’accession sociale à la propriété des primo accédants.
161- Renouveler les occupations des logements sociaux en proposant aux locataires une évolution résidentielle vers des logements abordables.
162- Assurer la transparence des décisions de la commission d’octroi des logements sociaux.
163- S’engager dans une publication des comptes de Nantes – Habitat.
164- Assumer la responsabilité de la Ville comme bailleur social : engagement à assurer une véritable rénovation des logements sociaux.
165- Lutter contre l’habitat insalubre, y compris les logements sociaux, en complément avec les dispositifs de l’Etat.
166- Engager dès que possible les actions judiciaires nécessaires contre les propriétaires « marchands de sommeil ».
167- Travailler avec toutes les associations et l’Etat pour dynamiser des solutions rapides d’hébergement d’urgence.

NANTES, une collectivité qui accueille les étudiants

La Ville doit être facilitatrice de la vie étudiante.a ville de Nantes a la chance d’être une ville qui attire les étudiants grâce à son haut niveau de formations et sa diversité d’établissements d’enseignement supérieur, publics et privés. 
168- Soutenir l’enseignement supérieur public.
169- Privilégier le partenariat avec l’Université de Nantes.
170- S’engager dans une véritable convention d’objectifs avec l’Université  avec bilans des accords passés et de l’efficacité des actions en commun.
171- Soutenir le Théâtre universitaire comme acteur culturel incontournable.
172- Soutenir la démarche de protection de la santé des étudiants sur le territoire. 
173- Aides aux échanges internationaux transparents avec des critères objectifs.
174- Engagement volontariste auprès du CROUS pour faciliter le logement étudiant en proposant des réserves foncières communales.
175- Aides aux associations intergénérationnelles, développées dans les grandes villes, pour loger des étudiants chez des  personnes âgées seules contre présence et menus services.
176- Continuer à soutenir les médias jeunes.
177- Affirmer une politique volontariste pour les tarifs de transport étudiants : 10 euros le mois, 100 euros l’année pour les étudiants.

Proposer une politique de sorties à Nantes
178-  Organiser des « before » : bars à ambiance (musique, danse) dès le début de soirée ;  de nombreuses grandes villes fonctionnent de cette manière.
179- Inciter à créer des « happening » avec nouveau groupe de musique nantais, petite troupe de théâtre, exposition « branchée ».
180- Dialoguer avec toutes les associations étudiantes.

NANTES, une collectivité qui développe la culture pour tous

La culture doit se trouver dans tous les quartiers pour favoriser le vivre ensemble.
Elle ne doit pas être l’apanage de la municipalité, mais celle-ci doit l’aider et la soutenir en privilégiant la démarche suivante :
181- La culture pour tous,à la portée de tous, dans tous les quartiers,plutôt pérenne qu’éphémère ! 182- Favoriser la transparence de l’octroi des subventions en communicant sur les critères de décision.
183- Encourager toutes les formes de culture, sans exclusion dogmatique.
184- Développer le Musée Jules Verne en lui reconnaissant une véritable place dans la culture nantaise.
185- Soutenir Angers Nantes Opéra pour un plus ample rayonnement.
186- Relancer et promouvoir un Salon du Livre sur Nantes avec jeux et découvertes pour redonner l’envie de lire.
187- Développer les écoles de musique dans tous les quartiers, tant pour les adultes que les enfants.
188- Faire participer les associations musicales aux temps périscolaires.
189- Favoriser l’accueil des associations dans le cadre de La Fabrique pour soutenir l’émergence de nouveaux talents 
190- Développer un véritable « Pass Familial culturel et sportif » permettant aux familles de bénéficier de prix attractifs pour les évènements culturels et sportifs.
191- Promouvoir la connaissance de l’histoire et de la culture de Nantes par des évènements annuels.
192- Soutenir et faciliter la venue d’un évènement culturel d’envergure nationale, autour de notre patrimoine fluvial par exemple.
193- Etudier les possibilités de mécénat culturel pour assumer le budget culturel.
194-  Soutenir les «  petits lieux » de culture : théâtre, musique, expositions.
195- Développer et faire connaître les associations musicales de pratiques collectives.
196- Permettre au CCO d’avoir un plateau capable d’accueillir de grands événements.

Mise en valeur du patrimoine nantais
197- Mettre en valeur le patrimoine existant, en incitant à la restauration des façades.
198- Valoriser le patrimoine public immobilier existant.
199- Mise en valeur de notre patrimoine industriel et portuaire.
200- Valoriser « le petit patrimoine » nantais dans les quartiers, tel un pont gallo-romain, une fontaine, un théâtre du XIX° oublié, etc...
201- Intégrer le développement de nos parcs historiques dans la culture.

Voyage à Nantes : société d’économie locale publique
202- Sortir l’office du tourisme de la SPL, lui donner une identification claire et visible
203- Faire participer les professionnels du tourisme à cette structure 
204- Développer les axes de tourisme en s’appuyant sur les richesses de nos territoires.
205- Rappeler le caractère maritime de Nantes : travailler à un projet d’une « semaine de la mer ».
206- Intégrer la culture bretonne dans un parcours à partir du château des Ducs.
207- Mettre en valeur les marchés de Nantes, favorisant la connaissance de nos cultures maraîchères locales. 

NANTES, une collectivité qui développe le sport pour tous

Nous souhaitons un développement équilibré du sport dans tous les quartiers.
Les associations sportives à Nantes sont d’une grande vitalité, quelles soient municipales ou privées.
Elles participent toutes au dynamisme des quartiers et à l’équilibre des Nantais.
Il faut donc les soutenir.
208- Transparence dans l’octroi des subventions et fin de la politique de « guichet ».
209- Mise en place de critères objectifs, publiés, basés sur le dynamisme et les services rendus à la population (nombre de licenciés, etc.).
210- Engagements à travers des Conventions d’Objectifs avec indicateurs d’activités et de résultats.
211- Mise en place par la Ville d’un véritable suivi des budgets consolidés incluant l’ensemble des aides reçues : mise à disposition de locaux, d’équipements, de personnels, d’emplois aidés.
212- Inciter et aider les écoles nantaises et les associations sportives à travailler ensemble sur un projet sport en périscolaire. 
213- Développer la mise en place d’ « écoles du sport » pour les plus jeunes dans les clubs.
214- Développer et pérenniser les clubs sportifs qui excellent, pour valoriser l’image de Nantes : Badminton, Rugby, Sports Nautiques, etc.
215- Envisager un « fonds de solidarité » pour aider les jeunes et les familles en cas de difficulté pour prendre en charge les équipements et licences.
216- Prévoir des parcours de santé le long de l’Erdre, de la Chézine, de la Sèvre Nantaise, le Cens.

Equipements dans les quartiers : le sport pour tous
217- Mise en place d’un plan pluriannuel d’équipements publics : Leur nombre est très insuffisant au regard de l’engouement des nantais pour le sport.
218- Aides à l’équipement pour les associations.
219- Rénovation des installations publiques et privées existantes.
220- Lancer les études de modernisation du stade de la Beaujoire, propriété de la Ville.
221- Engagements de la Ville pour assurer son rôle de bailleur pour l’entretien des locaux mis à disposition des associations.
222- Mise en place  de système de réservation informatique en fonction de l’occupation réelle des infrastructures afin d’assurer la transparence.
223- Garantie d’assurer la sécurité des usagers aux abords et dans les salles de sports de la Ville et des associations.
224- Prévoir des zones d’arrêts minutes pour les déposes des enfants près des salles de sports. 

Grands équipements et sport de haut niveau 
225- Définir une politique métropolitaine ambitieuse à la hauteur de la réussite des clubs et du rayonnement de la métropole.
226- Création d’une conférence métropolitaine du sport de haut niveau : échanges, transparence, mutualisation entre clubs, projets communs, grands équipements, etc.
227- Aider les clubs  développer les partenariats privés, gages de leur pérennité et de leur indépendance par rapport aux financements publics. 
228- Soutenir le FCN, patrimoine  de la ville de Nantes, par un partenariat respectueux et responsable pour des actions sociales et éducatives  
229- Soutenir la démarche d’actionnariat populaire de l’association « A la nantaise » réunissant les supporters et acteurs économiques de la région  
230- Soutenir l’accueil du Conseil National des Supporters de football sur Nantes 
231- Prévoir au cours du mandat une salle dédiée Hand-ball de 6000 places 
232- Prévoir une étude sur les stationnements autour des grands lieux de sports (automobiles, bicloo, cars, deux-roues). 

NANTES, une collectivité qui protège notre cadre de vie et l’environnement

Une ville où il fait bon vivre est une ville où chaque habitant respecte le mode de vie collectif avec l’aide de la collectivité où chacun peut partager un coin de nature en toute tranquillité.

Protection des espaces verts
233- Engagement à maintenir les espaces verts qui sont la richesse de la Ville.
234- Stopper la minéralisation de l’espace public.
235- Entretenir et développer le patrimoine vert de la Ville.
236- Lancer un plan de plantation d’arbres pour participer à l’amélioration de la qualité de l’air.
237- Développer et encourager les comportements de développement durable par des campagnes de sensibilisation.
238- Créer 365 parcelles de jardins partagés.
239- Sensibilisation des enfants : Interventions des associations spécialisées sur le temps périscolaire.

Développement durable
240- Optimiser le tri des déchets recyclables.
241- Favoriser les associations faisant la promotion des produits frais du terroir.
242- Travailler avec les professionnels concernés au développement des énergies renouvelables sur la Ville.
243-  Encourager l’équipement individuel ou collectif d’installations éco-responsables.
244- Lancer des études pour la récupération du Biogaz issu des logements. 

Gestion des déchets en ville
245- Généraliser un véritable tri sélectif pour tous les quartiers et améliorer la rentabilité du tri.
246- Organiser le  ramassage des déchets verts une fois par mois.
247- Développer une campagne volontariste d’enterrement  des conteneurs publics de tri dans tous les secteurs de Nantes.
248- Maintenir les points éco ou mini-déchetteries en proximité dans les quartiers.
249- Supprimer les lieux de dépôts d’encombrants pour éviter les abus.
250- Engagement d’une politique de propreté des rues de tous les quartiers.
251- Sanctionner la présence des poubelles individuelles  sur l’espace public en dehors des jours de collecte.
252- Promouvoir des sites de « recyclerie » pour réemployer les objets déposés aux déchèteries.
253- Déclencher des campagnes de sensibilisation pédagogique auprès des propriétaires de chiens pour garder l’espace public propre, distribution de sacs de ramassage, etc.
254- Renforcer notre soutien aux associations de défense et de protection des animaux.

Valorisation des cours d’eau
255- Réactiver le Plan Neptune sur la Ville de Nantes pour un entretien effectif de la Chézine, joyau de Nantes Ouest.
256- Valoriser les bords de Loire sur Nantes en transformant les parkings en promenade pour les nantais : quai de la Fosse, canal Saint-Félix, etc.
257- Aménager les promenades le long de la Loire (ile de Nantes, Beaulieu, CHU, CCI, etc.)
258- Transférer les parkings de surface en ouvrages souterrains ou silos végétalisés. 
259- Développer l’utilisation du Navibus.

NANTES, une collectivité qui pense la Ville de demain 

La 6ème ville de France doit penser son développement futur et prévoir de grands projets réalistes et à réaliser. La municipalité actuelle a délaissé trop longtemps des projets essentiels au développement de Nantes. Cela  nous pénalise aujourd’hui.

Nous devons travailler avec tous sur : 
260- La réalisation d’un Pont Transbordeur sur la Loire.
261- Le réaménagement de la Petite Hollande en préservant le marché et en créant des jardins ouverts.
262- Le réaménagement complet du projet de la gare TGV de Nantes.
263- Le Projet d’une liaison par tunnel Nord Loire – Sud Loire en aval de Nantes
264- Nous devons en urgence mettre l’Etat Français devant ses responsabilités dans les dossiers de l’aéroport de l’ouest et du CHU de Nantes.

NANTES, une collectivité d’Hommes et de Femmes qui s’engagent pour les Nantais 

LA CHANCE pour NANTES est une liste qui rassemble des Nantais actifs, étudiants ou retraités, dans le public ou le privé, et de tous les quartiers de Nantes. 
Ces citoyens libres, droits et indépendants veulent, au-delà de leur intérêt personnel ou de leurs activités, servir une Ville qu’ils aiment et se mettre à la disposition de ses habitants.

264 ACTIONS CONCRETES : 
"LA CHANCE POUR NANTES"
ELECTIONS MUNICIPALES NANTES 2014 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire